Bonjour,

Aujourd’hui, je vous propose un très court article pour aborder une question qui se pose souvent pendant les fêtes : quel chocolat choisir ? Au delà de nos préférences, j’ai remarqué lors de mes consultations, que de nombreux patients choisissent le chocolat noir parce qu’ils pensent qu’il est moins calorique. Alors vrai ou faux ? je vous propose de faire le tour de la question.

Comme nous sommes en périodes de fête, j’ai choisi deux chocolats de fête de la marque « Lindt » :

Ballotin Lindt Les Pyrénéens

L’Original Noir (219g)

Ballotin Lindt Les Pyrénéens

L’Original Lait (219g)

1. Les calories

Pour 100 grammes de chocolat, les pyrénéens chocolat noir apportent 666 calories, alors que les pyrénéens chocolat au lait apportent 669 calories. Autant vous le dire clairement : il n’ y a aucune différence entre les deux !

2. Le gras, le sucre

Pour 100 grammes de chocolat, les pyrénéens chocolat noir apportent 32 g de sucre, alors que les pyrénéens chocolat au lait apportent 33 grammes de sucre. Pour les matières grasses, c’est identique à 57 g pour 100g. Là encore il y a match nul : il n’ y a aucune différence entre les deux !

Qu’est ce que ça veux dire ? Deux produits différents et deux compositions identiques, c’est une arnaque ? Le marketing ? Non pas du tout, en regardant dans la liste des ingrédients, on trouve qu’il y a plus de cacao dans le chocolat noir et c’est ce qui lui donne son gout amer, mais pourtant il y a autant de sucre, le goût sucré est simplement couvert par l’amertume du cacao.

3. Bon alors, qu’est ce qu’on choisi ?

Nutritionnellement on est à égalité. C’est le cas avec la majorité des chocolats noirs ou au lait qui sont toujours dans la même fourchette calorique. Donc, on choisi le chocolat qui nous fait PLAISIR ! Mais sans exagérer sur la quantité. Je m’explique : un chocolat « pyérénéen de Lindt » équivaut, au niveau calorique, à un yaourt. Sauf que personne n’imagine manger 10 yaourts en une soirée, mais 10 chocolats … c’est possible. Au final 10 chocolats, ou 10 yaourts, c’est quand même le quart de nos besoins caloriques pour une journée, c’est équivalent à un repas !

4. Les petits conseils pour bien gérer …

  • Vous servir la quantité qui nous « parle » et la mettre dans une assiette. L’objectif : éviter d’avoir la boite à portée de main toute la soirée, avec la main qui plonge indéfiniment … même si cela part d’une bone intention « j’en prends un seul et c’est tout ». Le fait de choisir une quantité qui vous fait plaisir vous permet de vous poser honnêtement la question : « de quoi j’ai envie ? »
  • Savourez, ressentez le plaisir, le goût, l’odeur, la texture … plus on a plaisir à manger un aliment plus les circuits du plaisir sont stimulés, c’est ainsi que les sensations de satiété, qui permettent de savoir quand on a eu « notre dose », ne va pas être court-circuitée.
  • Essayez de ressentir le moment où vous avez moins plaisir à manger votre chocolat, c’est le signal de la satiété. C’est le moment d’arrêter.
  • On ne culpabilise évidemment pas, ni avant, ni pendant, ni après … on assume son choix et ce que ce moment nous a apporté. Si vos repas sont équilibrés dans la durée, ce n’est pas un seul excès qui vous fera prendre du poids !

J’espère que cet article vous a éclairé et vous donnera envie de vous faire plaisir tout en mangeant en conscience et avec sérénité. N’hésitez pas à me laisser vos questions dans les commentaires, j’y répondrais avec plaisir.

Belles fêtes de fin d’année.

Anaïs Lala, Diététicienne-Nutritionniste à Paris 10 et Saint-Denis